Vision partagée

L’approbation du DAC marque un commencement non une fin. Organiser et encadrer les implantations commerciales sur le territoire sont un moyen nécessaire mais pas suffisant. Il nous faut aujourd’hui travailler :

  • avec les territoires voisins dans le cadre de l’Interscot ; seule l’échelle nous permet d’atteindre l’envergure et le poids suffisant pour être en capacité de discuter et de négocier avec les grandes enseignes ;
  • avec les communes et intercommunalités en déclinant le DAC dans les PLU.

Le commerce évolue très vite, pour le meilleur comme pour le pire. L’anticipation est un exercice difficile, mais passionnant.
La modification du SCOT menée au cours de l’année 2011 avait pour objet, outre l’intégration du DAC, le changement de destination du camp militaire de l’ES CAT à Ambronay, sur lequel désormais le développement d’activités industrielles spécifiques est possible. Je souhaite souligner la très bonne collaboration entre la commune d’Ambronay, la CCPA et lesyndicat mixte Bucopa qui a permis de faire aboutir ce dossier dans les meilleurs délais.
L’année 2011 fut aussi celle des Rencontres nationales des SCoT co-organisées par l’Inter-SCoT qui se sont déroulées à Lyon, un évènement réussi et de haute tenue dans les débats. Nous avons par ailleurs accueilli début décembre la réunion annuelle des 13 présidents des SCoT de l’aire métropolitaine lyonnaise à Chazey-sur-Ain.
L’évaluation de notre SCoT après 10 ans d’application sera le grand chantier de 2012. Il s’agira de mesurer l’écart entre les objectifs initiaux et la réalité et d’en faire l’analyse. Mais aussi de prendre en compte les évolutions règlementaires concernant les SCoT contenues dans le Grenelle 2 de l’environnement.
Afin d’entretenir notre réflexion, deux grands sujets seront traités en comité syndical : les carrières et l’aéroport de Saint-Exupéry. Nous poursuivrons par ailleurs nos échanges sur le thème : concilier densification et projets urbains de qualité.
Je remercie enfin chaleureusement l’ensemble des délégués pour leur soutien et leurs encouragements qui sont autant de signes positifs pour poursuivre le travail sur une vision partagée de notre territoire.

Jacqueline Sélignan
Présidente du Bucopa.

Publié le 21 mai 2012 dans L'édito du président

Les commentaires sont fermés.

dolor diam ut sit accumsan Sed neque. sem, commodo dictum Donec libero