Un nouveau projet de territoire

Conduire la révision du SCoT nécessitait de s’appuyer sur un diagnostic solide donnant aux élus une lecture claire de la trajectoire de notre territoire. Aller à l’essentiel, ne pas se noyer dans une masse de données d’un état des lieux, garder en tête le cap, la direction qui permettront dans un deuxième temps de fonder le projet du PADD, tel était l’objectif.

Cette étape a été franchie et réussie. Près d’une centaine de personnes a participé au séminaire du mois d’octobre 2013 présentant la synthèse du diagnostic, présentation brillante et pédagogique.

Il est important de rappeler que le SCoT doit certes répondre aux obligations réglementaires en vigueur, mais qu’il est avant tout un projet de territoire porté par les élus.Quel sera le profil du SCoT BUCOPA deuxième génération ? Le SCoT devra au regard du fonctionnement spatial de « l’espace BUCOPA » être plus intégrateur des territoires ruraux. Il sera aussi nécessaire de s’interroger sur son positionnement par rapport aux territoires voisins. Les interdépendances existantes appellent des coopérations. Notre territoire est attractif, mais son développement ne doit pas se faire au fil de l’eau. L’un des enjeux repose sur la conciliation entre développement agricole et économique, développement résidentiel et préservation des ressources naturelles. Accompagner notre croissance nous oblige à anticiper sur une bonne prise en compte des ressources.

Une approche pragmatique et partenariale fondée sur la recherche de consensus est un exercice obligé. Pour que « la production » soit bonne, il faut deux conditions : que les élus soient des partenaires actifs et que le cabinet d’étude soit de qualité, ce qui est le cas.

Je voudrais remercier chaleureusement les élus qui m’ont fait confiance. Je me suis efforcée de mener à bien la mission qui m’a été confiée.

Je forme le vœu que le syndicat mixte demeure, au cours de cette nouvelle mandature, une instance de débats dans laquelle les élus pourront définir les arbitrages nécessaires à l’élaboration du projet de territoire du BUCOPA.

Enfin, je remercie mes collaborateurs pour leur investissement professionnel et les excellentes relations qu’ils ont su tisser avec les élus.

Jacqueline SELIGNAN, Présidente du BUCOPA

Publié le 29 mars 2013 dans L'édito du président

Les commentaires sont fermés.

lectus porta. venenatis Aliquam tempus sit ut libero ultricies quis, fringilla